Fleurs désuètes des jardins de grand-mères

Maintenant qu’il n’y a plus grand chose de concret à faire dans le jardin, je commence à anticiper la prochaine saison. Comme certainement pas mal de gens, car les jardineries regorgent déjà de bulbes de toutes sortes : jacinthes, iris, tulipes, narcisses … Sur les étals c’est un festival de couleurs. Une invitation à transformer son jardin en copie de celui d’Alice au pays des Merveilles
 
Lors de ma dernière visite dans une jardinerie, je suis repartie avec un sac entier de bulbes grossièrement renflés que j’ai un peu de mal à imaginer en futures elfes ! A planter, bien sûr, avant les grands froids … En bref, de quoi m’occuper un bon moment ! 
 
Les fleurs désuètes, comme les narcisses ou les jacinthes, ont le vent en poupe. Elles sont synonyme de douceur et de beauté mais aussi de parfums enivrants. Et surtout, nous avons tous et toutes un petit coin de « jardin de grand-mère » dans la tête. La nostalgie d’une époque révolue où tout semblait tellement plus facile. L’insouciance, la liberté, les vacances à la campagne : lieu magique où chaque sensation est sublimée. 
 
C’est d’ailleurs son enfance dans la forêt de Compiègne qui a inspiré la photographe-jardinière Virginie Quéant qui a tenu à partager avec ses lecteurs ses bonheurs d’instants légers empruntés à la nature dans le livre  » Fleurs désuètes des jardins de grand-mère » paru chez Terre Vivante.

Cet ouvrage simple et ludique présente près de 60 plantes et arbustes à fleurs qui foisonnaient naguère et qui sont hélas délaissés de nos jours : ancolie, dahlia, muscari, seringat etc… Le livre vous invite à les reconsidérer et pourquoi pas les introduire dans votre jardin. Pour cela, vous aurez toutes les informations nécessaires pour vous lancer ( périodes de semis, rusticité …) et en plus des idées d’accessoires originaux pour les mettre en valeur, des propositions de décoration et des idées d’associations avec d’autres plantes. 
 
Personnellement, j’ai beaucoup apprécié ce livre et notamment les pages dédiées à la récup’ : vieux ustensiles de cuisine transformés en contenants, bordures réalisées avec des objets insolites … Brocantes et vides greniers deviendront vos alliés pour donner un charme d’antan à votre coin de verdure ! 
 
Les photos de l’auteure sont une invitation à la douceur et à la simplicité. Une ode à un temps où tout allait moins vite et où les beautés du jardin portaient des nom poétiques comme « Belle de nuit », « Giroflée », « Coeur de Marie », « Reine-Marguerite » ou encore « Amarantine ».