Les mini soleils du jardin

Avec l’arrivée du froid, les fleurs commencent peu à peu à déserter le jardin. Et pourtant, il y en a certaines qui ont choisi de faire de la résistance : ce sont les fleurs de Souci

Regroupées en capitules jaune-orangé, ce sont les mini soleils du jardin …

Elles ont la particularité de suivre la course de l’astre solaire tout au long de la journée. Encore fermées au début du jour, leurs fleurs s’ouvrent progressivement et tournent d’Est en Ouest, ce qui maintient une température élevée à leur surface. Un pur bonheur pour les pollinisateurs ! D’ailleurs, le souci est un excellent baromètre car il annoncera l’arrivée de la pluie en gardant ses capitules désespérément fermées …

Cette plante généreuse et pleine de vitalité porte pourtant un nom qui pourrait prêter à confusion. « Souci » n’a absolument rien à voir avec nos tracas mais vient du latin « solsequia » : qui suit le soleil. On l’appelle également : calendula en phytothérapie ou fleur de tous les mois (calendae) à cause de sa faculté à être en fleurs à toutes les calendes. Dans certaines régions bien-sûr ! 

Les fleurs de cette belle herbacée sont utilisées pour traiter principalement les maux cutanés : coups de soleil, gerçures, piqures d’insectes, irritations … C’est la plante de choix pour une belle peau et certainement la star de la dermatologie. Elle est particulièrement recommandée pour les peaux sèches. 

Son suc frais peut être appliqué directement sur les piqures d’insectes. Effet apaisant garanti ! 

Et avec ses fleurs séchées, vous pouvez réaliser un macérât huileux très facile. Pour cela, il suffit de remplir un pot avec des fleurs non tassées, de les couvrir d’huile végétale (sésame par exemple), de laisser macérer plusieurs semaines et de filtrer le tout. Et enfin, conserver cette préparation aux harmonieux reflets d’or dans une bouteille à l’abri de la lumière. Ce macérât peut servir également de base à la préparation d’un onguent à base de cire d’abeille ou de beurre de karité. 

Les fleurs du Souci sont comestibles. Riches en carotènes elles apporteront de la couleur à vos salades, gaspachos, soupes aux orties ou toasts en association avec la bourrache et la mauve. 

Dans le jardin, on retiendra essentiellement ses qualités ornementales et mellifères. Pas compliquée à cultiver, c’est la plante de choix pour les débutants. Une fois introduite dans un massif, elle se ressèmera toute seule. 

Ces petits soleils qui illuminent le jardin pendant de longues périodes sont un véritable antidote à la morosité. Vous ne trouvez pas ? 

* Les photos qui illustrent cet article sont sous Copyright « Green & Zen Bubbles ». Merci de ne pas les utiliser sans notre accord.